Eléments constitutionnels

Auteur  
# 30/12/2009 à 14:31 Jean-Pierre Santini
L’objet de consultation participatve initiée par les représentatnts de la cunsulta naziunale est de permettre l’élaboration collective des principes constitutionnels qui fonderont la société corse dans le cadre de l’indépendance.
Je vous propose de débattre sur les trois premiers points qui concernent à la fois le patrimoine immatériel et le patrimoine matériel. Voici ces 3 point:
1. Le patrimoine immatériel du peuple corse - sa langue, sa culture, son histoire - est l’essence même de sa Constitution. La pérennité de ce patrimoine se traduit par :
- la langue corse, langue naturelle et nationale du peuple corse;
- la promotion et la diffusion de la culture corse;
- l’éducation nationale et une université populaire qui donnera toute sa place à l’étude de notre histoire millénaire.

2.La transmission aux générations futures du patrimoine naturel protégé et accessible à chaque citoyen (eau, couvert végétal, sols, rivages) est un devoir national constitutionnel.

3.Le patrimoine national comprend tout le patrimoine foncier et bâti à l’exclusion des propriétés privées à usage personnel. Les propriétés des moyens de production et d’échange, sont temporairement cessibles aux entreprises privées pour exploitation afin que soit respecté le Plan de développement national décidé par les instances politiques du peuple souverain et les lois économiques et sociales inscrites dans la Constitution.
# 30/12/2009 à 19:17 thierry biaggi
Le point 3 correspond à ce que l'on appella le "socialisme corse" , c'est à dire un socialisme national dans lequel les interets collectifs priment sur les interets individuels .

Ce principe consacre la primauté du politique sur l'économique,lequel ne saurait etre un but en soi mais tout au plus un moyen .
Il constitue une rupture avec le système libéral qui régit la France et l'Europe ,dans lequel les institutions politiques ne sont que les relais des oligarchies capitalistes .

PAS D'INDEPENDANCE SANS SOCIALISME ,
PAS DE SOCIALISME SANS INDEPENDANCE ....

# 31/12/2009 à 08:12 Petru Beretti
Comment pourrait-on ne pas être d'accord avec ces trois points qui les principes essentiels et les fondements d'une nation?

Il me semble toutefois utile voire indispensable de préciser un point qui concerne notre langue (et que l'on ne me rétorque pas qu'il s'agit là du domaine législatif).
LA LANGUE CORSE EST LA SEULE LANGUE OFFICIELLE DE LA NATION!

Cela implique un certain nombre de conséquences:
1° Tous les concours de recrutement comporteront une épreuve(écrite et orale) de langue corse à fort coefficient;
2° Toutes les personnes employées dans les services publics devront avoir une bonne maîtrise de la langue corse.
3° La langue corse sera la seule utilisée dans l'enseignement comme dans tous les actes de la vie courante.
# 31/12/2009 à 10:39 estrimei

mi pare chi nenzu di parte a galoppu seratu nantu a cunstituzione, ci 'ole a imputellà nantu a cumpusizione di a pupulazione di a Corsica e stabbilì i diritti e i duveri d'ognunu.
u dirittu e e regulle di a pruprietà , di l'impieggu , devenu esse stabbilite di manera chi l'affari sianu chjari per ognunu.(un ci po esse nazione senza naziunalità )
he capita ch'o so d'accunsentu 'ncu a pruposta di Petru Beretti nantu a lingua .

# 02/01/2010 à 14:12 Jean-Pierre Santini
Principes et modalités.
Les principes constitutionnels ne définissent pas les modalités de mise en oeuvre qui sont effectivement du ressort du législatif et de la règlementation. Concernant la langue par exemple, il est évident que la pérénnité affirmée dans les principes doit se traduire par des moyens éducatifs et réglementaires spécifiques. Educatifs pare qu'il faut un travail de transition obligatoire pour passer à une officialisation non pas affirmée mais réelle. Règlementaires parce qu'au fur et a mesure que le travail d'éducation progresse l'usage officiel de la langue doit s'inscire dans les faits. Il s'agit donc là d'un processus de reconquête qui vaut dans ce domaine comme dans tous les autres concernant la souveraineté nationale.
# 03/01/2010 à 09:06 Petru Beretti
Socu abbaratuculu è insistu:

Ancu si, par avali, ùn hè micca pussibili di fà una leghji par a noscia lingua, nienti ùn ci po impedi di fà i pruposti à u nosciu populu;O ci lacaremu impona l'usi è i leghji francesi!
# 08/01/2010 à 12:07 estrimei
" Les principes constitutionnels ne définissent pas les modalités de mise en oeuvre qui sont effectivement du ressort du législatif et de la règlementation. "
o Ghjuvan'Pè' ,
se tu un stabbilisci u locu ,e cummunità, a lingua , mi pare chi a cunstituzione un ha sensu.
# 10/01/2010 à 16:04 Petru Beretti
Saria forza tempu di stabili a data di a prossima riunioni di a noscia assemblea! Ci so chi ani prughjetti o fatti da priveda!
Par contu meu ùn socu micca libaru nè u 20 nè u 27 di farraghju.

Saria dino pussibili di fissà u stessu ghjornu una cunfarenza di stampa
Répondre à ce message

http://afiordicarta.net